Lettre de motivation : comment éviter les fautes d’orthographe ?

Certains responsables des ressources humaines n’hésitent pas à le faire clairement savoir : à la première faute d’orthographe détectée, une lettre de motivation est susceptible de partir directement à la poubelle. Quand bien même le candidat présenterait d’immenses qualités par ailleurs… Comment passer sans encombre sous les fourches caudines de l’ « orthofascisme » ?

Maîtriser à la perfection les règles de l’orthographe française constitue évidemment un avantage compétitif indéniable. Néanmoins, cela n’est pas à la portée immédiate de tout le monde. Pour éviter de mettre en danger votre candidature, notamment pour des postes qui requièrent un bon niveau de rédaction, vous pourrez avoir recours à quelques ficelles bien connues. Pour une première vérification, analysez les suggestions du correcteur automatique de votre traitement de texte, et effectuez les corrections lorsqu’elles vous paraissent pertinentes. Si vous souhaitez ne prendre aucun risque, prenez ensuite la peine de faire relire la lettre à un proche mieux versé que vous dans l’art de l’orthographe, et qui pourra même émettre des suggestions pour améliorer le style.

← Retour